mercredi 2 janvier 2008

Le candidat républicain : Mitt Romney

Ancien Gouverneur du Massachusetts et brillant businessman, Mitt Romney a été, tout au long de l'année 2007, au devant de la scène des débats pour la nomination du candidat républicain pour les présidentielles de 2008. Longtemps en tête dans les sondages dans l'Iowa et le New Hampshire, Romney fait de plus en plus l'objet de nombreuses attaques sur ses positions politiques versatiles.
http://www.flickr.com/photos/somerophoto/

1. Ligne politique
Romney défend une ligne réellement conservatrice, qui selon lui s'organise autour d'un budget équilibré, des réductions impôts, une reconnaissance des valeurs familiales traditionnelles, un système éducatif fort ainsi que des soins de santé à bas coûts. C'est justement cette dernière assertion qui discrédite son authenticité en tant que conservateur.

2. Mœurs
Romney est membre de "l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours", plus communément appelé "les mormons". Cette religion a, comme en France, une mauvaise réputation auprès de la population. Un certain nombre d'électeurs voit d'ailleurs d'un mauvais œil la nomination d'un mormon en tant que candidat républicain .
Se considérant comme un chrétien à part entière, Romney est contre l'avortement. Il a cependant été longtemps en faveur de celui-ci. On lui reproche d'avoir changé son opinion afin d'avoir un profil plus conservateur.
Romney est également contre le mariage homosexuel. Il a également tenu des propos opposés dans le passé sur l'union civile.
Romney est aussi contre l'abolition de la peine de mort.

3. Immigration
Contre l'immigration illégale, Romney est cependant souvent critiqué sur sa politique d'immigration en tant que gouverneur du Massachusetts.

4. Education
Mitt Romney est pour laisser choisir les parents en ce qui concerne l'école de leurs enfants. C'est ainsi qu'il veut développer les "charter schools", écoles publiques incorporant un dose d'indépendance pédagogique. Il souhaite également faire bénéficier aux parents d'enfants scolarisés de crédits d'impôts.
En dépit de cette politique d'indépendance, Romney veut établir un certain nombre de standards fédéraux, en ce qui concerne l'enseignement de matières générales.

5. Santé
Romney souhaite réitérer son plan de couverture santé universelle implémenté dans le Massachusetts . Ce plan oblige et incite chaque citoyen à souscrire à une assurance maladie (privée). Pour répéter ce programme à l'échelle fédérale, Romney préconise une dérégulation du marché de la santé entravé, selon lui, par des barrières légales, afin d'augmenter la concurrence faire baisser le prix des assurances maladies. Il envisage également de conserver et de moderniser le programme étatique Medicaid qui fournit des soins gratuits aux personnes âgées ou aux personnes aux revenus modestes . C'est donc un compromis public/privé qui est envisagé et qui ne fait pas l'unanimité. Le Cato Institute, un des plus éminent Think Thank libéral, dénonce un plan qui serait similaire à celui d'Hillary Clinton et qui mènerait à une bureaucratisation ainsi qu'à une augmentation considérable des dépenses du gouvernement fédéral.

6. Economie et Fiscalité
Romney est pour la diminution de l'impôt sur les sociétés et de l'impôt sur le revenu des personnes physiques. Il souhaite également supprimer les impôts sur les intérêts, le dividende et les plus-values pour les classes moyennes de la population. il est aussi favorable à une suppression des droits de successions.

7. Terrorisme et guerre en Irak
Favorable à la guerre en Irak, et à celle contre le terrorisme, Romney est en phase avec la politique néoconservatrice dominante au sein du parti républicain.

Aucun commentaire: